Pour exercer la profession de podiatre au Québec, vous devez être membre de l’Ordre. Au Québec, depuis 2012, les podiatres détiennent un doctorat de premier cycle en médecine podiatrique de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Ceux qui ont gradué avant cette date sont en général diplômés d’universités américaines donnant accès au permis.

Candidats formés aux États-Unis ou à l’étranger

Les candidats formés aux États-Unis et diplômés après 2012 ainsi que les autres candidats formés à l’étranger doivent faire une demande d’équivalence et formation afin de devenir membres de l’Ordre et de pouvoir exercer la podiatrie.

Candidats formés en France

La profession de pédicure-podologue n’est pas reconnue au Québec. Si vous êtes pédicure-podologue et que vous souhaitez pratiquer au Québec, sachez que vous devez faire une demande d’équivalence de diplôme et de formation, à défaut de quoi vous serez poursuivi pour exercice illégal de la podiatrie.

Candidats provenant d’une autre province canadienne

Les candidats titulaire d’une autorisation légale d’exercer la profession de podiatre en Alberta, en Colombie-Britannique ou au Manitoba peuvent obtenir un permis d’exercice de l’Ordre (un permis sur permis).

Pour ce faire, vous devez en faire la demande par écrit au secrétaire de l’Ordre, fournir une preuve de votre autorisation légale d’exercer et payer les frais d’étude de votre dossier.

Le Règlement sur les autorisations légales d’exercer la profession de podiatre hors du Québec qui donnent ouverture au permis de l’Ordre des podiatres du Québec fixe les conditions de délivrance du permis sur permis.

Demandez le formulaire pour compléter une demande de permis sur permis en écrivant à : [email protected].

Exigences linguistiques

Pour exercer la profession de podiatre au Québec, vous devez satisfaire aux exigences linguistiques de l’article 35 de la Charte de la langue française. Ainsi, un permis d’exercice ne peut être délivré qu’à une personne qui a du français une connaissance appropriée à l’exercice de sa profession.

Dans les autres cas, une personne doit réussir un examen de français de l’Office québécois de la langue française afin d’obtenir une attestation délivrée par l’Office ou détenir une attestation définie comme équivalente par règlement du gouvernement. Pour de plus amples informations relativement à la procédure à suivre et les démarches à effectuer, vous pouvez consulter le Guide d’information sur l’examen de français de l’Office québécois de la langue française.

En cas de non satisfaction aux exigences, seul un permis temporaire d’un an pourra être délivré suivant les articles 37 et 38 de la Charte de la langue française. Ce permis peut être renouvelé à trois reprises seulement, avec l’autorisation de l’Office québécois de la langue française et si l’intérêt public le justifie.

Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site de l’Office québécois de la langue française pour les ordres professionnels : https://www.oqlf.gouv.qc.ca/francisation/ordres_prof/ordres.html

Demande d’équivalence de formation

Une personne qui est titulaire d’un diplôme délivré par un établissement d’enseignement situé hors du Québec bénéficie d’une équivalence de diplôme si ce diplôme a été obtenu au terme d’études de niveau équivalent au niveau universitaire et comportant un minimum de 195 crédits.

Une équivalence de formation est également possible dans certains cas. Le candidat doit alors démontrer qu’il possède un niveau de connaissances et d’habiletés équivalent à celui acquis par une personne qui est titulaire d’un diplôme donnant ouverture au permis.

Le Règlement sur les normes d’équivalence de diplôme et de la formation aux fins de la délivrance d’un permis par l’Ordre des podiatres du Québec fixe les conditions de délivrance du permis ainsi que les règles d’accès à la profession. Veuillez le consulter pour de plus amples informations.

Demandez le formulaire pour compléter une demande d’équivalence en écrivant à : [email protected].

Documents requis lors d’une demande d’équivalence

Toute demande d’équivalence doit être accompagnée des documents suivants :

  • une demande écrite à ce sujet et le formulaire de demande d’équivalence conçu à cet effet dûment rempli, signé et dûment certifié conforme;
  • une photographie format passeport (50 mm x 70 mm) récente (moins de 12 mois), signée au verso par un témoin;
  • votre certificat de naissance original (si vous n’en disposez pas, nous acceptons un extrait du registre d’état civil ou une preuve de citoyenneté canadienne);
  • un certificat de police original ou dûment certifié conforme ;
  • votre dossier universitaire complet incluant la description des cours suivis, le nombre d’heures de cours ou de crédits s’y rapportant et le relevé officiel des notes obtenues,  ;
  • une liste de vos publications;
  • tout diplôme pertinent dont vous êtes titulaire, originaux ou copies certifiées conformes ;
  • un certificat original et signé que vous êtes ou que vous avez été membre d’un ordre ou d’une association reconnue de podiatres, attestant de la période de validité ou des périodes durant lesquels vous étiez membre ou un original ou une copie certifiée conforme de tout permis d’exercice dont vous êtes ou avez été titulaire, le cas échéant;
  • une attestation et une description de votre expérience de travail pertinente dans le domaine de la pratique de la podiatrie, le cas échéant;
  • une attestation de réussite de tout stage de formation supervisée ou de participation à toute autre activité de formation ou de perfectionnement dans le domaine de la pratique de la podiatrie, ainsi qu’une description détaillée du contenu de l’activité, le cas échéant;
  • tout renseignement relatif à d’autres facteurs dont le conseil d’administration peut tenir compte dans sa prise de décision, le cas échéant;
  • l’évaluation comparative des diplômes du ministère Immigration, Francisation et Intégration (vous devez nous faire parvenir le résultat de l’évaluation, copie originale ou certifiée);
  • un chèque ou mandat couvrant les frais d’étude du dossier et incluant les taxes (voir la grille tarifaire plus bas);

À ce dossier pourront, s’il y a lieu, s’ajouter des documents originaux ou copies certifiées conformes, suivant les requis des sections – Antécédents personnels – et – Santé – du formulaire de demande d’équivalence.

Grille tarifaire

(la grille tarifaire sera disponible sous peu)

Décision de l’Ordre

Une fois que le comité des équivalences aura reçu tous les documents requis, il procédera à l’analyse de votre dossier et fera ses recommandations au conseil d’administration. Ce dernier vous avisera de sa décision par écrit.

Selon le niveau de votre formation qui vous sera reconnue, on pourra reconnaître une équivalence partielle ou totale de votre formation, avec mesures compensatoires ou non. Il est également possible qu’aucune équivalence ne vous soit reconnue.

En cas d’équivalence partielle, un permis restrictif temporaire pourrait vous être accordé en plus de l’obligation de compléter une formation complémentaire, incluant la possibilité de devoir effectuer des stages.

Pour connaître toutes les étapes d’une demande d’équivalence et une approximation des délais, veuillez consulter le présent document (sera disponible sous peu)

Révision d’une demande d’équivalence

Le candidat qui est informé de la décision du Conseil d’administration de refuser de reconnaître l’équivalence demandée ou de la reconnaître en partie peut en demander la révision, à la condition qu’il en fasse la demande par écrit au secrétaire de l’Ordre dans les 30 jours de la réception de cette décision.

La révision est effectuée dans les 60 jours suivant la date de la réception de cette demande par un comité formé par le Conseil d’administration, composé de personnes qui ne sont pas membres du Conseil d’administration.

Vous pouvez consulter le Règlement sur les normes d’équivalence de diplôme et de la formation aux fins de la délivrance d’un permis par l’Ordre des podiatres du Québec  pour de plus amples informations.

Commissaire à l’admission aux professions

En cas d’insatisfaction de votre part quant au traitement de votre demande d’équivalence ou de sa révision, vous pouvez porter plainte au commissaire à l’admission aux professions. Avant toute chose, nous vous invitons d’abord à communiquer avec nous.

Important :

Seul l’Ordre peut se prononcer sur vos compétences et statuer sur la reconnaissance de celles-ci. Le recours au commissaire n’est pas une contre-expertise de vos compétences ou mécanisme d’appel ou de révision de notre décision.

Pour connaitre les coordonnées et plus précisément le rôle du commissaire à l’admission, consultez le lien suivant : https://www.opq.gouv.qc.ca/commissaire/a-propos/mandat/

Processus d’immigration

Les démarches de demande de permis d’exercice de la profession de podiatre sont indépendantes du processus d’immigration. Cependant, les autorisations de travail seront requises. Ainsi, en même temps que vous amorcez vos démarches auprès de l’Ordre des podiatres du Québec, vous devrez également entreprendre les procédures d’immigration auprès des gouvernements canadien et québécois dans le but d’obtenir les autorisations nécessaires.

Pour information :

Province du Québec : Immigration, Francisation et Intégration

Canada : Immigration et Citoyenneté Canada